cmjn

PAO libre avec Gimp, Inkscape et Scribus

Gimp, Inkscape, Principes de base, Scribus

Créer des documents imprimables avec les logiciels libres

Nous allons voir quelles sont les étapes et les logiciels que l’on utilise pour aboutir à des documents qui respectent les contraintes de l’impression.

Quelles sont les contraintes à respecter ?

La finalité de votre travail est de réaliser des documents qui puissent être imprimés par un professionnel, pour cela ils doivent répondre a certaines normes et respecter certaines contraintes.
Pour correspondre aux désidératas de l’imprimeur vos fichiers doivent :

Ce sont les conditions indispensables pour que vos documents puissent être imprimés. Celles-ci garantissent la qualité et l’intégrité des documents imprimés à la condition que, de votre côté, vous mettiez en place les outils et réglages permettant de contrôler ces différents points sur vos documents. Il faut donc utiliser un logiciel spécialisé capable de le faire.

Scribus, possède toutes ces fonctions spécifiques :

Scribus est le seul logiciel capable de produire des fichiers PDF d’impression de qualité professionnelle.
Il sera donc le passage obligé quel que soit le document à réaliser.

Les fichiers pdf, tiff ou jpg issus de Gimp ou d’Inkscape, ou les pdf issus de LibreOffice ou autre traitement de texte ne sont jamais envoyés directement à un imprimeur.

Le flux de création

Voyons comment s’organise le flux de création et les différents logiciels que l’on utilise.

Un document est composé de différents éléments, principalement du texte et des images. Les images utilisées dans la mise en page peuvent avoir différentes origines. Web, appareil photo numérique, scanner… (1) Généralement il est nécessaire de contrôler leur qualité, faire différents réglages ou modifications, les nettoyer ou les détourer. Pour cela on utilise Gimp (2).

Pour mettre en place ces éléments on utilise Scribus (3). Une fois le document monté et après contrôle de la résolution et du fond perdu, le document est exporté en pdf. Le logiciel se charge de convertir les images vers le profil CMJN de destination, de vectoriser les textes et d’ajouter repères et traits de coupe. Le pdf final (4) est envoyé à l’imprimeur(5).

Gimp ne gère pas le CMJN !

L’une des remarques que l’on peut entendre, ou lire ici ou là sur le web, et qui rebute ou freine à l’utilisation de logiciels libres pour des travaux de PAO, est le fait que Gimp ne gère pas le CMJN.

Gimp ne peut produire que des images définies en RVB, donc, de fait, ce n’est pas lui qui est utilisé pour créer vos documents imprimables. Comme vu plus haut, c’est Scribus qui est chargé de cette mission, lui seul est capable de gérer à la fois le RVB et le CMJN et surtout de convertir les données RVB en CMJN.

La solution est donc d’intégrer dans la mise en page, c’est-à-dire dans Scribus, les images en RVB. Cela ne pose aucun problème, la conversion CMJN est réalisée lors de l’export pdf.

La seule chose importante est d’activer la simulation à l’écran du rendu des couleurs RVB en CMJN. En effet certaines couleurs RVB pouvant changer lors de la conversion en CMJN, il est indispensable de pouvoir se rendre compte avant des possibles changements de rendu.

Le fait que Gimp ne gère pas le CMJN n’empêche en aucun cas son utilisation dans un flux de production professionnel.

Les logiciels – Infos et Téléchargements

Inkscape

Gimp

Scribus

Conclusion

Il est tout à fait possible d’utiliser des logiciels libres pour créer des documents respectant les contraintes d’une impression professionnelle en ayant, à la fois, la garantie de rendu des couleurs et la qualité d’impression.

Dans ce site, nous allons reprendre en détails les différents points à respecter. Chaque point correspond à une catégorie, couleur, résolution, prépresse… qui expose à la fois, la théorie et la pratique afin que vous ayez les connaissances pour comprendre les différents réglages et contrôles à mettre en place.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to top