cmjn

PAO libre avec Gimp, Inkscape et Scribus

Pratique, Resolution

Images et résolution – La pratique

Aprés la théorie passons à la pratique et voyons comment gérer concrètement les résolutions d’images dans Gimp et Scribus.

Connaître la taille d’impression de l’image

Comme vu dans l’article théorique, la résolution d’une image dépend, à la fois, de sa taille en pixels et de sa taille d’utilisation. Plus la taille d’utilisation est importante moins la résolution l’est. Ainsi pour respecter la résolution de 300 ppp préconisée par l’imprimeur, chaque image possède une taille maximale d’impression qu’il ne faudra pas dépasser pour ne pas descendre la résolution sous 300 ppp.

Il est donc primordial de connaître les possibilités de nos images.
Pour cela, il suffit d’ouvrir notre image dans Gimp puis d’aller dans le menu Image > Taille de l’impression.

Cette fenêtre donne la taille de l’image – largeur et hauteur – dans différentes unités. Par défaut en millimètres(mm).
Pour avoir la taille d’impression il faut définir la valeur de résolution à 300 pixels/in (Vérifiez que l’unité choisie est bien celle-ci) dans les champs Résolution X et Résolution Y.

Cette image pourra être imprimée sans problème en 30 x 40 cm à 300 ppp

Nous obtenons la taille maximale d’impression dans laquelle nous pouvons utiliser notre image. C’est bien entendu la taille maximale, l’image pouvant être utilisée dans une taille plus petite et donc une résolution plus importante mais évitez d’utiliser votre image dans une taille plus importante sous peine d’avoir un rendu pixelisé.

IMPORTANT : Il faut comprendre que ces valeurs de résolution ne correspondent pas à une caractéristique absolue de l’image qu’il faudrait, par exemple, fixer à 300 pixels/in pour que nos images soient utilisables dans n’importe quelle taille et validées sans soucis pour l’impression. En réalité ce n’est pas aussi simple et c’est bien le nombre de pixels et la taille d’utilisation qui vont déterminer la résolution réelle.

Connaître la résolution

Cette partie est très importante, nous allons voir comment contrôler la résolution des images utilisées et ainsi pouvoir être certain qu’elles seront correctement imprimées.

Nous avons vu que la résolution d’une image dépend de sa taille d’utilisation, c’est donc dans Scribus que nous contrôlons la résolution après avoir importé une image dans un cadre d’image.
Sélectionnez le cadre d’image et ouvrez le panneau Image de la palette Propriétés.
Dans la partie Mise à l’échelle, cochez Mise à l’échelle libre, si l’option n’est pas déja active.

Cette section indique l’échelle horizontale et verticale, ces valeurs ne sont pas forcément parlantes et/ou intéressantes en revanche celles qui nous intéressent sont Résolution horizontale et Résolution verticale en ppp.

Ces valeurs nous permettent de connaître la valeur de résolution exacte de notre image et ainsi de contrôler si elle égale ou dépasse les 300 ppp.
Vous pouvez changer la taille de l’image dans le cadre, en modifiant l’échelle.
Nous observons le principe exposé dans la théorie, lorsque la taille de l’image augmente la résolution diminue et inversement. Ainsi si votre résolution est trop basse il vous faut diminuer la taille de l’image afin de retrouver une résolution de 300 ppp.

Astuce : Vous pouvez modifier facilement la taille de l’image dans votre cadre, cliquez dans la zone d’affichage échelle et scrollez avec la molette de la souris pour augmenter ou diminuer la valeur.

Si votre image doit remplir complètement le cadre, cochez Aux dimensions du cadre dans l’onglet Image / Mise à l’échelle. Scribus adapte automatiquement la taille de l’image pour qu’elle remplisse le cadre. Après la mise à l’échelle vous pouvez recontrôler la résolution en cochant Mise à l’échelle libre.

Export pdf et résolution

Lors de l’export Scribus vérifie que la résolution de vos images est suffisante. Si la résolution est inférieure à 144 ppp ou 200 ppp, selon le profil pdf choisie, la fenêtre du Vérificateur vous l’indique.


144 et 200 sont les valeurs par défaut, elles peuvent être modifiées dans Fichiers > Préférences et Vérificateur en choisissant la valeur voulue pour chaque profil de sortie.

144 ppp est une valeur trop basse pour l’impression elle correspond à un pdf destiné aux écrans, 200 passe pour l’impression mais une valeur de 240/250 est beaucoup plus réaliste comme limite basse. 
Si la résolution de vos images est supérieure à la valeur limite du Vérificateur vous n’aurez pas d’indication et vous passez directement à la fenêtre d’export pdf.

Concernant la résolution il n’y a qu’une option dans l’onglet Général, partie Paramètres de sortie des images, la case à cocher Résolution maximale des images.
Si vous l’activez, cette fonction permet de donner une valeur maximale de résolution à vos images.
Scribus diminuera alors la résolution de toutes vos images à la valeur choisie.
Quel est l’intérêt ?
Utiliser cette option permet de diminuer la taille de votre pdf. En effet toutes les images dont la résolution est supérieure à 300 ppp comportent des pixels qui ne sont pas “indispensables” et le fait de diminuer ce nombre pour obtenir une résolution de 300 ppp permet de réduire le poids de chaque image sans nuire à la qualité.

Attention cette option ne signifie pas que toutes les images vont être définies à 300 ppp. Les images avec une résolution plus basse gardent leur résolution.

Un test réalisé avec une image 10 x 15 cm utilisée avec une résolution de 600 ppp, exportée sans compression mais :
– dans un premier cas, sans limiter la résolution maximale
– dans un second temps, en limitant la résolution maximale à 300 ppp
donne ces résultats :
– sans limitation : 52,8 Mo
– avec limitation ; 13,2 Mo
Le poids du pdf, dans ce cas, est réduit de 75% en gardant la pleine qualité d’impression des images.

Pour optimiser le poids des pdf destinés à l’impression, il est intéressant de toujours activer la Résolution maximale des images en limitant la résolution à 300 ppp.

Bien entendu toutes vos images ne seront pas dans des résolutions importantes, mais il arrive d’utiliser de grandes images dans de petits formats et donc d’avoir des résolutions dépassant les 300 ppp.

Un usage intéressant est de l’utiliser si vous voulez créer une version web d’un pdf destiné à l’impression. Vous pouvez alors diminuer la résolution des images entre 100 et 150 ppp et obtenir un pdf léger dont les images seront parfaitement affichées sur écran.

Contrôle après l’export pdf

Si vous êtes sur GNU/Linux il existe un ensemble d’utilitaires en ligne de commande fournis par le paquet poppler-utils qui vont permettre de contrôler nos pdf, et entre autres, la résolution des images embarquées.
Pour plus de détails sur poppler-utils voir l’article sur le wiki Ubuntu

Nous allons utiliser l’utilitaire pdfimages avec son option -list

pdfimages -list /chemin/vers/le/pdf.pdf

Dans le terminal vous obtenez la liste des images embarquées dans le pdf avec plusieurs détails pour chacune d’elles.

Les colonnes qui nous intéressent sont x-ppi et y-ppi qui affichent les résolutions des images. Nous pouvons contrôler facilement que ces valeurs sont égales ou supérieures à 300.
Voici un autre exemple.

On repère que l’image 0 est utilisée dans une résolution trop basse 133 ppp, pour les autres la résolution est correcte.

Un max de pixels

De tout ceci, il ressort que plus notre image a de pixels plus nous aurons de latitude pour l’utiliser dans différents formats, voir même en grande voir très grande taille. Ainsi il vous faut toujours privilégier les “grandes” images. Selon leur origine nous allons voir quelle stratégie adopter.

All-focus
Interface de SimpleSan, vous pouvez choisir la résolution de l’image de 75 ppp à 2400 ppp
Exemple de choix de taille d’image. Dans ce cas choisir la taille la plus importante (Original file).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to top